GENESE DU MOUVMAN

« GRAN VOUKOUM KILTIREL AN VIL BASTE »

 

 

C’est par ces mots que la population Basse-Terrienne, conviée à une réunion le 20 Mars 1988 au Bas du Bourg (BADIBOU), entendait pour la première fois parler de VOUKOUM.

 

Les carnavaliers de 1988 venaient tout juste de brûler VAVAL et se remettaient petit à petit des frasques du Carnaval, que certains décidèrent de monter un COMITE DE REFLEXION pour la création d’un Mouvement Culturel à Basse-Terre : « un Mouvement qui permettrait aux hommes et aux femmes de cette région d’être des acteurs participant au développement de leur propre culture ».

 

Le Carnaval 1989, première cible de ce mouvement en création,  fut un succès au delà de toute espérance et le travail de CONSCIENTISATION CULTURELLE de la population entamé.

 

Dès lors, VOUKOUM entrait de plain pied dans l’histoire CULTURELLE BASSE-TERRIENNE  et  GUADELOUPEENNE.

 

La structure administrative de ce VOUKOUM prendra en 1989, la forme d’une association LOI 1901 dénommée  : VOUKOUM - Mouvman Kiltirel Gwadloup.

 

Depuis  VOUKOUM n’a cessé de travailler pour la sauvegarde du patrimoine culturel guadeloupéen. C’est sa ligne directrice (LAREL VOUKOUM LA) :

 

  • CARNAVAL :  Recherche sur les MASQUES TRADITIONNELS et retour à la MUSIQUE ANCESTRALE, « MIZIK A MAS GRO SIWO » ;

  • MUSIQUE :    Création de nouveaux instruments de musique d’après le modèletraditionnel « KA » plus confortables pour la marche ; Adaptation des 7 RYTHMES de base du GWO KA sur ces instruments  plus petits et joués avec des baguettes ;

  • CULTURE  :   revalorisation des événements et manifestations traditionnelles.

© Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup 2015

MKV

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr