Ti Mas Bwabwa Politik

 Petits Masques et Marionnettes de la Politique

 

Symbolisme (lèspri a Mas-la) : le « Ti-Mas » représente la dérision pure dans le carnaval. En effet, le carnaval en Gwadloup à deux aspects fondamentaux : un pan Mas et déguisement et un autre pan satirique. On s’amuse de nos propres difformités ou phantasmes : grosses fesses, gros sexe, grosse tête, bosse dans le dos, etc…

 

Le « Bwabwa » dans le carnaval c’est d’abord le Roi du Carnaval : Vaval. C’est la marionnette désarticulée qui bouge dans tous les sens, à droite comme à gauche de l’échiquier politique. Dans nos pratiques électorales le candidat battu était représenté par un « Bwabwa » avec lequel les vainqueurs parcouraient la ville en la déshabillant au fur et à mesure.

 

En cette période électorale qui s’annonce, tous les « Bwabwa » seront de sortie à faire campagne pour promettre monts et merveilles qui ne seront tenus. Et pendant ce temps le problème de l’emploi n’est pas réglé, la violence et la délinquance s’accentuent, les entreprises ferment et la jeunesse n’a plus d’avenir. C’est la raison pour laquelle Voukoum lance le « Ti-Mas-Bwabwa-Politik. »

 

Matériaux (sa-w ni bouzwen pou fè « Ti-Mas-Bwabwa-Politik ») : s’habiller en politicien (Tailleur pour les femmes ; complet veste cravate pour les hommes ; écharpe bleu, blanc, rouge) ; masque d’hommes politiques ; masques de chiens ; masques loup.

Le « Bawbwa » peut  être confectionné avec du carton ou tissu et habillé en politicien.

 

© Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup 2015

MKV

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr