Mas-a-Banblèt

 Masque de Bandelette 

 

Symbolisme (lèspri a mas-la) : en ces tempsdifficiles où notre jeunesse se cherche et ne se retrouve pas dans le brouhaha politico-médiatique alimenté par des politiciens professionnels pour obtenir des sièges, du pouvoir, de la reconnaissance et de l’argent bien ou mal acquis. En ces moments de grande misère intellectuelle de la part de certains de nos penseurs et philosophes et où beaucoup de nos jeunes meurent dans des règlements de compte, des rixes futiles ou pour des futilités et sombrent dans des trafics illicites, des consommations de drogues et d’alcools. En ces jours de vente au déballage d’armes en tous genres sur les lieux publics, donnons un peu d’espoir à nos enfants.

 

C’est le « Mas » de prédilection des enfants dans leur vision confuse, qui n’arrivent pas trop bien à faire la différence entre les « Mas-a-Fwèt », « Mas-a-Rannyon » et « Mas-a-Ruban ». Ils ne voient là que des bandelettes. Né de l’imaginaire des enfants qui aiment découper les feuilles de papier en bandelettes, il symbolise la fête, la mascarade, le défoulement carnavalesque.  

 

Matériaux (sa-w ni bouzwen pou fè mas-la) : une chemisette et pantalon usagés ; carton d’emballage pour la coiffe ; colle ; papier blanc à découper en bandes ; cagoule en tissu ou maquillage ; peinture en bombe ; « boutou » (branche d’arbre à la main). 

© Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup 2015

MKV

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr