Mas-a-Glas

 Masque à Glace (miroirs)

 

Symbolisme (lèspri a Mas-la) : un Peuple recomposé de pièces rapportées de plusieurs continents qui ont appris à vivre ensemble, à faire ensemble après, pour certains, plusieurs siècles de vie commune sur la terre de Gwadloup. Aujourd’hui, ce mélange multiethnique, multiculturel explose à cause de la violence de bandes, d’individus qui se croient « Boss ». Pourtant, avec tous ses apports culturels multicolores la Gwadloup aurait dû être un creuset de tolérance, un exemple d’altérité. Soyons fiers d’être cet alliage inoxydable « Kréyol », prélude du nouveau Monde. En nous toutes les composantes culturelles et cultuelles ethniques du monde, et de chacune nous avons retenu le meilleur.

 

Des indiens ont été embauchés en Inde et sont arrivés en Guadeloupe avec un contrat de travail pour remplacer sur les habitations la main-d’œuvre nègre, affranchie avec l’Abolition de l’esclavage de 1848. Leur venue ne fut pas appréciée par les descendants d’esclaves affranchis.

Ces indiens, appelés aussi « Kouli-malaba » furent dénigrés par les anciens esclaves, leurs vêtements très colorés, éclatants et décorés de pierres leur valurent l’expression de « zouzoun-klérant » et de « Mas-a-Glas. »

 

Matériaux (sa-w ni bouzwen pou fè mas-la) : 1 foulard madras, des petits mirroirs, 1 sac en jute, 1 chapeau de paille, guirlandes de Noël, papiers brillants, tige de feuille de cocotier (kokoyé), colle, peintures, maquillage.

 

© Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup 2015

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr