Mas-a-Zonbi

 Masque à Zombie

 

Symbolisme (lèspri a Mas-la) : depuis 20 ans Voukoum combat ses propres zombies, ceux qui portent en eux les freins à l’émancipation culturelle, les bonimenteurs, les flatteurs, les « tanbou-a-dé-bonda. »

 

Le zombie  est  une entité, un esprit qui peut  se transformer comme il veut, se « mofwazé » et nous faire croire, voir et entendre ce qui n’existe pas pour profiter de nos penchants et nous conduire à notre perte. En période électorale, tous les zombies réapparaissent en revêtant les habits de politiciens qui vont nous promettre monts et merveilles pour obtenir des suffrages et une fois élu ne pas respecter la moindre promesse faite.

 

Dans l’acception haïtienne, le zombie c’est la personne qu’on a fait passer pour mort et qui est récupérée, amnésique, au cimetière pour s’en servir comme esclave.  Il n’est ni mort ni vivant, entre deux mondes.

Prenons garde, dans cette société de consommation, à ne pas devenir des zombies dans notre propre pays.

 

Matériaux (sa-w ni bouzwen pou fè Mas-la) : vieux tissus, abîmés, déchirés de couleur noire ou sombre ; peinture ; chaînes ; cagoule ; farine de froment.

© Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup 2015

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr
DSC_1054